Quel engrais pour les pommiers ?

Comme la plupart des arbres fruitiers, le pommier est un arbre gourmand en éléments nutritifs et oligo-éléments. Sa fertilisation à l’aide d’engrais biologiques est un moyen d’assurer sa bonne croissance et le rendement quantitatif et gustatif des fruits. Cette action se réalise à certains stades clés de son développement et à certaines périodes de l’année.

engrais pommier

Emplacement du pommier

Rappelons dans un premier temps que la réussite de la culture de votre pommier résulte de son emplacement dans le verger. Cet arbre fruitier a une bonne capacité d’adaptation aux différents climats, mais il redoute les périodes de gel tardives, les vents et les étés secs. Le pommier aime être exposé à la lumière ; une situation sur une parcelle mi-ombre ne sera pour autant pas un handicap.

Concernant le sol, le pommier apprécie les terres fraiches, profondes et drainées. La richesse du sol est primordiale, car c’est de sa qualité que va dépendre la capacité de l’arbre à puiser les ressources dont il a besoin. Un sol riche en humus favorisera ainsi l’assimilation des éléments nutritifs par l’arbre. C’est pourquoi il est parfois préférable d’amender le sol en cas de carence de ce dernier, plutôt que d’apporter un engrais directement assimilable par l’arbre.

Quel engrais à la plantation du pommier ?

La plantation du pommier se fait à partir de l’automne, dès le mois d’octobre ou de novembre. Il se plante au choix en pot ou en pleine terre. L’ajout dans le trou de plantation d’un engrais azoté est souvent conseillé par les jardiniers ou un engrais pour favoriser la reprise racinaire. Il peut s’agir de :

  • Compost bien mûr.
  • Corne broyée ou torréfiée
  • Patentkali, un engrais minéral riche en potassium et magnésium qui peut s’utiliser en addition d’un engrais de fond (compost).

Au printemps : un engrais pour booster la fructification

C’est à partir du printemps et particulièrement du mois d’avril que l’apport d’engrais est bénéfique. C’est lors de cette période que commence la phase de nouaison, c’est-à-dire de formation et de développement des pommes. Les fruits commencent à se former, le pommier a besoin de plus de réserves nutritives. La première solution est d’ajouter en surface un compost qui va être assimilé progressivement. Si cela n’est pas suffisant, nous pouvons ajouter un engrais biologique plus rapidement assimilable par l’arbre tel que :

  • Purin d’ortie
  • Purin de consoude
  • Cendres végétales
  • Poudre d’os marine (riche en phosphore)
  • Guano (riche en azote)

En automne : un engrais ou amendement pour refaire les stocks

En automne, la période de fructification s’est achevée. Le pommier a besoin de refaire ses réserves. Il s’agit ici de travailler le sol en paillant de matières organiques ou en épandant un amendement. Le but est d’améliorer la venir enrichir le sol et d’améliorer la structure du sol. De cette manière, l’arbre y trouvera tout ce dont il a besoin lors des prochains mois hivernaux.

Retour haut de page